10 janvier 1919

 

les cousins

- Prisonnier depuis le 5 novembre 1914 à Kemmel Lazare BARNET du 158e R.I., (Mesvres 71) est rapatrié du camp de Güstrow (Allemagne).

- Jean GUILLON (Joussé 86) de la 11e section d’infirmiers, rentre de permission ; au dépôt.

- Jean VALADE (Château-Garnier) du 11e Escadron du Train cl.1897, est démobilisé.

- Jean VRIET (Saint-Coutant) du 19e Escadron du Train cl. 1897, est démobilisé.

 

1919-01-10 - Camp de Güstrow -

 

Inondation

En aval de Paris, le fleuve est énorme.

A Neuilly, le boulevard d’Argenson, la rue du Pont, la rue Garnier, la rue Victor-Hugo, la rue Saulnier et la rue Wilson sont envahies.

Il en est de même, à Puteaux, des rues Jean-Jaures et de la République.

A Courbevoie, dans le quartier du Bas-Bécon, les eeux ont complètement noyé la rue Saint-Guillaume, la rue de Bécon, la rue du Chemin-Vert, etc. on y circule n bachot.

A Asnières, les quais sont largement envahis en face des rues du Maine, de Bretagne, Duchesnaye, Dussoubs, etc. Un service de bateaux à été organisé, des passerelles ont dû être construites.

A Colombes, la digue est toujours de plus en plus menacée ; la rue de Seine, le boulevard de Valmy sont inondés.

A Gennevilliers, les habitants de la villa Tranquille, au nombre de quarante, ont déménagé et se sont rendus Argenteuil.

L’évacuation des maisonnettes inondées à l’Ile-Saint-Denis , quai du Saule-Fleuri, s’est poursuivie hier. A son tour, le quai du Moulin a été envahi par les eaux.

 

Montcenis (Saône et Loire)

Du pétrole, S.V.P.

Depuis longtemps, les habitants privés de pétrole et ne peuvent s’éclairer par ces longues veillées d’hiver que très difficilement. Les bougies faisant également défaut. Il y a peu de temps, il est arrivé de l’essence, qui a été vite distribuée.

Espérons que, d’ici peu, satisfaction sera donnée aux habitants.