14 Novembre 1918

 

Les cousins

- Émile BUSSIERE (Abzac 16) du 338e R.I. est cité % du régiment n°201 du 14/11/18 « N’a cessé de déployer depuis le début des hostilités l’entrain et la vigueur du parfait soldat au cours de brillantes opérations des derniers mois a assuré le ravitaillement en munitions sous les barrages violents d’artillerie et de mitrailleuses ». Croix de Guerre.

- Pierre PATRIER (Gouex 86), soldat au 90e R.I. (Croix de guerre en 18), part en renfort.

- Pierre PERISSAT (Pleuville 16) vieux soldat de la classe 99, passe du 96e R.I.T. au 5e R.G.

- Louis TRIBERT ( Saint-Martin l’Ars 86), du 49e R.A.C., part en congé de convalescence. ( suite à son paludisme d’août 18).

 

1918-11-14 - Pleuville

 

Le drapeau de Strasbourg

Paris. D’après l’ « Intransigeant », le drapeau qui, en 1870, durant le siège de Strasbourg, ne cessa de flotter jusqu’à la dernière heure sur la citadelle, sera remis au général Mangin et rentrera, en tête de ses magnifiques troupes, dans la ville reconquise.

 

Le communiqué Allemand

Bâle. Le communiqué allemand de Berlin, 11 novembre, 20h.30, annonce qu’il n’y aura pas de communiqué ce soir.

A l’avenir, il n’y aura plus de situation militaire à heure fixe.

On donnera tous les jours, ou tous les deux jours, une simple indiction des villages occupées par nos troupes.

RUSSIE

 

21e Btn Colonial de Marche : 2e Cie de skieurs :

 

La section du sous-lieutenant Blanc débarque à Mourmansk à 9 heures.