9 Novembre 1918

 

Le cousin

- En unité combattante sur le Mirabeau depuis le 21/07/1917, Jean-Marie BOULISSET ( le Creusot 71), passe sur le contre-torpilleur Commandant Rivière. (photo agence Rol)

 

Commandant Rivière, contre-torpilleur 1914 photo agence roll - b

 

ARGONNE – Meuse

10e Division Infanterie Coloniale ( 33e R.I.C.)

Au lever du jour, en exécution des prescriptions de l’opération 6415/3 du général commandant la 10e D.I.C., il est exécuté 6 coups de mains sur le front du secteur de la D.I. ( 3 par sous-secteur).

Dans le sous-secteur Mont et Val : les 2 opérations tentées sur l’Herbebois atteignent leur objectif, et font des prisonniers des 90e et 30e R.I.. La 3e ne réussit qu’à occuper le secteur 2752.

Dans le secteur Douaumont, les reconnaissances arrivent à se fixer sur les points 4637 – 5798 et 200 m Sud de Maucourt.

Sous la protection de ces détachements maintenus sur place, comme flanc-garde fixes, et en exécution des prescriptions du plan de démarrage n° 6416/3 les mouvements suivant sont exécutés.

33e R.I.C. :

Les Btns Mathieu et Marchand qui tenaient les C.R. Chambrettes et Bezonvaux, se portent sur la direction de Dieppe, dans un secteur déterminé par le croquis joint au plan de démarrage.

Ils sont établis en fin de journée,sur la ligne générale, 200 m Sud du Bois Chenal lisière Ouest de Dieppe, pt 8000

Le bataillon Capdevielle est porté en réserve dans la région de l’ouvrage de Bézonvaux.

P.C. du 33e R.I.C. : P.C. Simone.