9 septembre 1918

 

Communiqué Français

Lundi 9 septembre, 14 heures.

Au Nord de la Somme, nous avons élargi notre progression à l’Est d’Avesnes, en direction de Gastres, et occupé notamment la ferme de la Motte.

Nos éléments ont franchi le canal de Crozal, en face de Liez.

Entre l’Oise et l’Aisne, la nuit a été marqué par de violentes actions de l’artillerie et de l’infanterie ennemies.

De fortes contre-attaques allemandes menées dans la région de Laffaux ont été repoussées, laissant entre nos mains 80 prisonniers appartement à cinq régiments différents.

En Champagne, nous avons exécuté un coup de main dans la région du Mont-Sans-Nom et fait des prisonniers.

Un coup de main allemand a échoué à l’Ouest d’Auberive.

 

Défense sur le chemin des Dames 

Les Allemands renforcent précipitamment leurs défenses en avant de Laon. Dans la région d’Urcel, de Monanpteuil et de Chevrigny, ils installent d’épais réseaux de fils de fer, creusent des tranchées et accumulent dans les vastes souterrains du plateau de Monampteuil des dépôts de munitions, des parcs de toutes sortes et tout le matériel nécessaire à une défense prolongée.

Toute la contrée du Nord de l’Ailette, aux environs de la voie ferrée de Soissons à Laon, ce ne sont que canons et obusiers. Au Nord de Craonne sont massées de nombreuses batteries de 150 et de 170.

 

 

1918-09-09 - Monampteuil