Dimanche 8 septembre 1918

 

Le cousin

- Blessé grièvement à Mourmelon, François MICHEL (Montchanin les Mines 71), décède le jour même à l’ambulance 16/4 à Bouy (Marne). Il était père de 4 enfants.

 

1918-09-08 -Bouy après le passage des allemands

Abzac (Charente)

M. Jean GrandJeaud, maire de la commune d’Abzac, a dépose une plainte contre la nommée Marguerite Courivaud, cultivatrice à la tuilerie, commune d’Oradour-Fanais, qui l’aurait outragé au sujet d’un partage de blé qu’il avait été appelé à opérer.

 

Confolens

Séance du conseil municipal de Confolens du 31 août :

Le conseil décide d’insister auprès de l’administration des tramways d’Angoulême à Confolens, pour que tous les trains, sans exception, partant d’Angoulême, arrivent jusqu’à Confolens au lieu de s’arrêter pour la plupart à la gare d’Alloue à 12 kilomètres de Confolens.

La nouvelle taxe de plaçage sur le bétail, conduit en vue de la vente, a porté à la foire du 23 août sur 520 animaux et a produit 158 francs 20 ; De ce fait les employés d’octroi réclament une indemnité pour surcroît de travail.

M. Le maire donne lecture d’une lettre de la présidence du conseil, remerciant le conseil de l’adresse de félicitation envoyée au gouvernement.

 

Puteaux

Dans une usine de la rue Ampère, le mécanicien Henri Mansart, quarante-deux ans, reçoit un éclat d’acier qui lui crève un œil. A Lariboisière.