20 mars 1914

 

Le Raid Hippique Biarritz-Paris

Limoges, 19 mars. Le départ du raid hippique Biarritz-Paris, qui devait avoir lieu ce matin à 8 heures, n'a pu être donné qu'à 8h.30 par un temps pluvieux et froid.

Une dernière fois les chevaux ont été examinés par la commission de contrôle installée au 21e chasseurs.

Sur les cinquante concurrents arrivés la veille, trois seulement ont été dans l'obligation d'abandonner par suite de la fatigue de leur monture ; les quarante-sept autres se sont mis en selle au signal donné et se sont dirigés sur Orléans.

 

Une révolte au Dahomey fait craindre une insurrection.

Bordeaux, 19 mars - Du correspondant particulier du « Matin » ( par téléphone). Le paquebot Europe, arrivé aujourd'hui à Bordeaux, apporterait des nouvelles d'une certaine gravité qui concernent le Dahomey.

La situation dans cette possession française est assez menaçante par suite d'une mauvaise politique indigène. On craint des troubles, sinon une insurrection. Déjà, à neuf jour de la côte, dans la tribu de Ohli, une révolte s'est produite à Zagnaota. Le gouverneur est parti aussitôt pour faire rétablir l'ordre.

Dans une autre partie de la colonie, un Européen a été tué par un garde qui s'est enfui en territoire anglais.

Par mesure de précaution, 600 tirailleurs sénégalais ont été expédiés de Dakar au Dahomey.

 

1914-03-20 Dahomey

Les Obsèques de M.Calmette, rappelons-le seront célébrées aujourd'hui vendredi, à midi, à la nouvelle église de Saint-François-de-Sales, rue Ampère, d'où le cimetière se rendra au cimetière des Batignolles, où aura lieu l'inhumation.