il y a un siècle, jour par jour

20 juillet 2017

Le cousin - Le Creusot "Arrivée de blessés" & 4 noyés lors du cyclone - Angoulême "Poudrerie" et " Belles de Nuit"

Vendredi 20 juillet 1917

 

le cousin

- Jean Paul BOUTILLON ( Le Creusot), sous-Lieutenant au 105e R.A.L. passe au 114e R.A.L. et part aux Armées.

 

Le Creusot

Arrivée de blessés.

Hier soir, un train sanitaire a déposé dans notre ville 80 blessés qui ont été répartis dans nos divers hôpitaux.

Pour la plupart grièvement blessés, ils venaient de Moronvilliers.

 

Encore des dégâts du cyclone. On nous apprend que quatre jeunes gens qui longeaient le canal du Centre dans la nuit de samedi à dimanche, ont été soulevés par le cyclone et projetés dans l’eau. Ils ont été noyés et trois d’entre eux seulement on été retirés. D’un autre coté le cantonnement des artilleurs situé au Breuil a été complètement bouleversé et plusieurs de ses occupants grièvement blessés.

2017-07-20 canal du Centre Le Creusot

 

Angoulême

 

Mardi soir, vers 10 heures, à la poudrerie, l’inflammation d’un certain nombre de sacs de nitrate vides a provoqué une vive lueur que l’on a aperçue d’Angoulême.

 

Aucun bâtiment n’a été atteint ; Il n’y a pas eu d’accident de personne et les dégâts matériels sont insignifiants.

 

 

 

Les belles de nuit.

 

La police a verbalisé contre les filles Brageot et Broussard, qui fréquemment, le soir, causent du scandale aux abords des gares.

 

La fille Brageot ayant été rencontrée mardi soir, vers la place du Champ-de-Mars, en infraction aux règlement de la police des mœurs, a été conduite au violon.

Posté par BENOIT-PERISSAT à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


19 juillet 2017

le cousin - pendaison à Puteaux - Aux héros de Verdun - Nos Prisonniers rapatriés.

19 juillet 1917

 

le cousin

- Albert GUILLON soldat au 113e R.I. natif de Joussé (86), rentre à l’hôpital n° 50 à Orléans.

 

Puteaux

Atteint d’une maladie incurable, M.Alexandre Dorillac, 35 ans, domicilié rue de Chemin-Vert, se pend dans sa chambre à coucher.

 

Aux héros de Verdun

De même qu’elle l’avait fait pour célébrer les victoire de la Marne et de l’Yser, la Monnaie vient de commencer la frappe d’une médaille à la gloire de Verdun.

Devant le panorama de la cité inviolée, une femme casquée, symbolisant la France brandit son glaive triomphant au devant de l’aigle prussien. Au-dessous s’inscrit la fière devise : «  On ne passe pas ! ».

2017-07-19 médaille de Verdun

 

 

Nos prisonniers.

 

700 prisonniers sanitaires vont être rapatriés.

 

Au Palais-Bourbon, la Commission des affaires extérieures a reçu une communication de MM. François Arago et Candace, ses délégués à la Commission supérieure des prisonniers de guerre, qui lui ont fait savoir que les sanitaires détenus jusqu’ici en Allemagne vont être rapatriés et que le premier envoi comprenant environ 700 prisonniers, arrivera en France le 21 juillet.

 

D’autre part, des pourparlers se poursuivent en vue de l’échange de certaines catégories de prisonniers de guerre.

 

 

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 juillet 2017

Les cousins - Distribution des prix au collège de Confolens - Un ouragan au Creusot

18 juillet 1917

Les cousins

- Louis VARACHE (Châtain 86), soldat du 90e R.I., rentre au dépôt, après 1 mois de convalescence.

- Évacué malade en janvier dernier, Pierre VARIOT ( Le Breuil 71), soldat au 213e R.I., sort de l’ambulance.

 

Confolens

 La distribution des prix aux élèves du collège de Confolens a eu lieu jeudi matin, 12 juillet, dans la salle des fêtes, sous la présidence de M.Quellien, sous-préfet.

 Le discourt fut prononcé par M.André, professeur de mathématiques, dont le sujet était un parallèle de la science allemande et la science française. Ce fut une belle démonstration toute à notre avantage.

  

Le Creusot

Un Ouragan ; une véritable tourmente s’est abattue cette nuit sur le Creusot. Et ses environs, jamais cyclone si fort n’a ravagé le pays ; les toitures démolies, les cheminées arrachées, les persiennes arrachées de leurs gonds après avoir été décrochées, les fenêtres, des fenêtres et des portes ouvertes, des cloisons renversées dans les intérieurs.

Rue de la Gare, une vingtaine d’arbres démolis encombrent la rue en travers et arrêtent la circulation ;

Un gros platane, rue Saint-Laurent, arraché, est allé crever la toiture de la maison voisine.

M. Dutartre, 45 ans, mobilisé à Moulins venant passer le dimanche chez lui à Montcenis, pris par la tornade sur la route, a subi une telle commotion que, transporté à l’Hôtel-Dieu, il y est mort deux heures plus tard.

Les jardins et les récoltes sont saccagés.

2017-07-18 rue Saint Laurent au Creusot b

2017-07-18 rue Saint Laurent au Creusot

 

 

 

Posté par BENOIT-PERISSAT à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 juillet 2017

le cousin - Opération militaire au Maroc - Citation du marchand de cacahuette du Creusot - la mort d'Octave Lapize

17 juillet 1917

  

le cousin

- Jean Baptiste BICHINDARITZ (Biarritz), du 66e B.T.Sénégalais passe au 72e B.T.Sénégalais.

 

Une opération militaire au Maroc.

Rabat, 15 juillet. Une colonne opérant sur la moyenne Monlouva, sous les ordres du colonel Maurial, a rencontré le 10 juillet, à Misour, un groupe mobile des Bou-Denib, sous les ordres du colonel Doury.

A cette fonction participait également le commandant Parriel, venant de Figuig, avec 200 cavaliers des beni-Guil.

L’opération effectuée sans avoir tiré un coup de fusil, permettra d’encercler dans le massif berbère les dissidents et facilitera la soumission des tribus hostiles.

 

Le Creusot

Nos braves. Notre compatriote, Gabriel Contassot de la classe 1895, bien connu comme artiste lyrique et marchand de cacaouettes sous le nom de « Biel » vient d’être cité en ces termes à l’ordre du jour de la division :

« Infirmier d’une batterie fréquemment bombardée, a toujours rempli ses fonctions avec zèle et dévouement.

«  a été grièvement blessé à son poste le 22 mai 1916 ».

 

La Mort de Lapize.

Hier, le public qui assistait à la réunion du Parc des Princes, a été vivement ému en apprenant la mort d’Octave Lapize, tue dans un accident d’aviation. Lapize est un des grands noms du cyclisme. Ses victoires ne ce comptent pas ; il fut un des lauréats du Tour de France ; Ce sportsman était populaire et sympathique.

2017-07-17 Octave Lapize 2

Posté par BENOIT-PERISSAT à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 juillet 2017

Pendaison à Puteaux - Le prix du pain - Achat de vieux cuivres rouges pour l’armée

16 juillet 1917

 

Puteaux

Alcoolique Raoul Pomier, 53 ans, demeurant rue des Boulets, s’est pendu, l’avant dernière nuit, dans sa chambre à coucher.

 

Le prix du pain.

Le journal officiel publie un décret fixant le prix des céréales, de la farine, du son et pain. Les prix des céréales sont : blé, 50 francs ; orge, maïs, seigle, sarrasin, avoine, 42 fr. l’hectolitre. Le son pris au moulin, 30 fr. les cent kilos.

Les récoltes devront être déclarées, sous peine de réquisition avec prix réduits de sept francs. Les cultivateurs inscriront sur un carnet les opérations de récolte et de vente.

Un augmentation de pris de pain n’excédant pas 5 centimes par kilogramme pourra être autorisée par les préfets.

Des sanctions seront prises contre quiconque vendrait les céréales à des prix supérieurs à ceux fixés par le décret.

 

Achat de vieux cuivres rouges pour l’armée

Un officier du service des forges procédera dans le département de la Charente aux dates ci-après à l’achat de vieux cuivres rouges ( alambics, bassines, casseroles, etc.) pour le compte du ministère de l’armement, savoir :

Confolens le 17 juillet, Ruffec le 18 juillet, Rouillac, le 19 juillet, Cognac le 20 à 9 heures du matin.

Le paiement des lots présentés sera fait au comptant à raison de 4 francs le kilo. Les appareils et objets devront être débarrassées de toutes matières étrangères ( armatures en fer, charge en plomb, tartre, etc.)

De nouveau centres d’achats seront indiquées ultérieurement.

2017-07-16 alambic cuivre rouge c

Posté par BENOIT-PERISSAT à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


15 juillet 2017

le cousin - Horrible suicide à Asnières sur Blour - 95e B.T.S. - Communiqué officiel

15 juillet 1917

 

Le cousin

- Léonide BONNEAU (Pressac), canonnier au 20e R.A.C. passe au 109e R.A.Lourde

 

Asnieres sur Blour

Horrible suicide. Un vieillard de 84 ans, le sieur Brugier, habitant au village du theil, a mis fin à ses jours en se coupant la gorge avec un rasoir. Il mit une telle force dans l’accomplissement de son sinistre projet que la tête était presque complètement séparée du tronc. La mort a été instantanée.

On dit que c’est dans un accès de neurasthénie que M. Brunier s’est suicidé.

  

ARMÉE D’ORIENT

 

95e Bataillon de Tirailleurs Sénégalais

(Avec le sergent-fourrier Ernest Jouvanneau)

Un tirailleur est évacué du bord et hospitalisé à Tarente. A 18 heures, le «  Catherine II » lève l’ancre et fait route sur Corfou (Grèce).

507_001_divers-imperatrice-catherine-ii-croiseur-auxiliaire-russe-transport-des-troupes-en-orient-campagne-1914-1917-non

 

Communiqué Officiel de dimanche matin.

 

Paris 15 juillet, 1h.30 du matin.

 

Samedi matin, les Allemands ont prononcé une attaque sur nos positions au Sud de Courcy.

 

Après un vif combat, nous avons repris à l’ennemi quelques éléments de tranchées où il avait pris pied à l’exception d’un petit poste qui est resté entre ses mains.

 

l’activité des deux artilleries a été très vive au cours de la journée en de nombreux points du front.

 

A la cote 304 et dans les régions de Mont-haut, du Casque et du Téton, le bombardement a atteint une grande violence.

 

Reims a reçu deux milles obus. Deux personnes ont été blessées.

Posté par BENOIT-PERISSAT à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 juillet 2017

le cousin - Oradour Fanais - Troupe US - le sucre pour les confitures - le 95e B.T.S.

14 juillet 1917

 

Le cousin

- Eugène DESSIAUME ( La Chapelle Saint-Ursin 18), soldat au 95e R.I., est blessé au Four de Paris (Argonne)

2017-07-14 la Chapelle Saint-Ursin c

 

Oradour-Fanais

 

le cahier des instituteurs

 

Simple pavoisement. Aucune réjouissance, aucune fête.

 

 

 

Les troupes américaines en France.

 

On signale le débarquement en France de nouveaux contingents de troupes américaines.

 

 

 

Le sucre pour les confitures.

 

On annonce que pour le mois de juillet il sera attribué 500 grammes de sucre par personne pour les confitures, comme il a été fait pour le mois de juin.

 

 

 

Armée d’Orient

 

Le 95e B.T.Sénégalais

Le régiment embarqué la veille sur « l’Impératrice Catherine II » est maintenu à bord sur rade de Tarente.

Posté par BENOIT-PERISSAT à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 juillet 2017

Les cousins - Champagne-Mouton - Lessac - Nos chalutiers se défendent - nouveaux zeppelins

13 juillet 1917

 

Les cousins

- Simon BARDET ( Availles-Limouzine) du 32e R.I., passe au 81e R.A.L. à tracteurs.

- Ernest JOUAVANEAU (Saint-Maurice-la-Clouère) sergent-fourrier au 95e B.T.S., embarque pour Salonique.

- Charles PILLOT (La Tagnière 71), soldat au 37e R.I., passe au 35e R.I. et part en renfort.

 

2017-07-13 la Tagnière b

Champagne-Mouton.

Les gendarmes ont verbalisé contre M.Louis B…, négociant à Aunac, qui au marché de Champagne-Mouton a échangé à des cultivatrices quatre kilos de laine brute pur de al laine filée.

 

Lessac

Notre compatriote M. Jean-Baptiste Pinard, maréchal des Logis du 206e d’artillerie vient d’être cité à l’ordre de l’artillerie divisionnaire.

 

Nos chalutiers se défendent.

Le 2 juillet, des chalutiers qui passaient au large des côtes de Bretagne, furent attaqués par un sous-marin. Ils avaient des canons et ripostèrent énergiquement, obligeant le sous-marin, d’abord à plonger à deux reprises, puis à abandonner la lutte.

 

Nouveaux zeppelins

On mande de Stockholm que lundi dernier des navires de guerre furent envoyés la poursuive de dirigeables allemands observés au large des côtes de la Baltique et qui sont de type absolument nouveau ; Ils ont cinq nacelles et l’armature est en bois au lieu d’être en aluminium. Quelques-uns de ces zeppelins accompagnaient une flotte de quinze navires marchands.

Posté par BENOIT-PERISSAT à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 juillet 2017

Le cousin - Millac " porte monnaie trouvé" - Les soldats américains viendront s’instruire en France

12 juillet 1917

 

Le cousin

- Détaché à la poudrerie d’Angoulême depuis avril 17, Baptiste CAILLER ( Saint-Laurent de Ceris), soldat de la classe 1908, passe au 33e R.I.

 

Millac (Vienne)

Porte Monnaie trouvé – Nous sommes heureux d’annoncer que le soldat territorial Courtois Bastiste,du 92e d’infanterie, a trouvé dans le train partant de Saint-Saviol, un porte-monnaie contenant une certaine somme ; le réclamer soit au Chef de gare de Saint-Saviol (Vienne) soit au domicile du déclarant sis au Pont-de-Vaux, commune de Millac.

Nous adressons à M.Courtois nos plus vives félicitations pour cet acte de probité.

2017-07-12 Millac

 

US - 1580000 hommes au 1er septembre

Les journaux de N.Y. notent que plus de 700000 soldats et marins sont actuellement incorporé dans l’armée et dans la marine des État-Unis.

Avec les 600000 hommes que donnera le premier appel de la conscription, l’Amérique aura sous les armes, le 1er septembre 1.580.000 hommes.

Les premiers 500000 hommes viendront s’instruire en France.

On apprend de bonne source, à Washington que les premiers 500000 hommes mobilisés en vertu de la récente loi de conscription, seront immédiatement envoyés en France pour y terminer leur instruction.

La presque totalité de la flotte marchande américaine sera réquisitionnée pour servir de transport à cet effet.

On voit que beaucoup de navires avaient déjà été réquisitionnés pour transporter le pétrole.

Posté par BENOIT-PERISSAT à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 juillet 2017

Le cousin - Rapatrié (Grand Blessé) - Vol d'argent à Savigné ( Vienne)

11 juillet 1917

 

le cousin

- Émile DESROSIERS ( Le Creusot), du 37e R.I., rentre au dépôt.

 

Rapatrié

Un de nos compatriotes, M.Servy, grand blessé, prisonnier de guerre depuis 1914, qui se trouvait au nombre des derniers rapatriés, a été hospitalité à Autun.

Il nous a conté sobrement son long séjour, parmi les Boches. Il nous a dépeint la vie des camps. Non seulement, nos cruels ennemis emploient les prisonniers aux plus durs travaux, mais ils les obligent à travailler dans les ateliers de la défense nationale, et un premier refus coûte 15 jours de prison et en cas de récidive, les malheureux sont impitoyablement fusillés.

La disette est extrême outre Rhin, et les émeutes de plus en plus nombreuses et violentes.

 

Savigné (Vienne)

Vol de 400 francs. Le 4 courant, M.Louis Gagnaire propriétaire à la Chauffière, s’absenta vers 6 heures du soir avec sa domestique pour aller chercher du foin. En rentrant à 9h, M. Gagnaire constata qu’un carreau de la fenêtre de sa maison avait été descellé et enlevé qu’un malfaiteur s’était introduit en escaladant ; le coffre de M. Gagnaire avait été ouvert et fouillé, et une somme de 400 francs en billets y avait été soustraite. Une enquête est ouverte.

2017-07-11 Savigné 2

Posté par BENOIT-PERISSAT à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :